Partageons notre savoir-faire

La Guilde de la Courtepointe centricoise a pour but de découvrir diverses techniques de courtepointe, de créer des moyens pour favoriser la réalisation des différents motifs et de se perfectionner dans cet art. Les rencontres proposées par la Guilde favorisent autant les débutantes que les expertes.

Nos rencontres en 2007

Les techniques étudiées lors de nos rencontres étaient :

Bonne découverte!

Trapunto & boutis

Le mot « trapunto » vient de l'italien et signifie broder. C'est un art à différencier du boutis qui est un ouvrage identique recto verso, le trapunto a un endroit et un envers. On utilise souvent de la toile à beurre pour le dos de cette ouvrage, car les mailles sont lâches ce qui permet de bourrer les mèches de coton entre les deux épaisseurs.

Concernant l'endroit, on utilise toute sorte de tissu de coton uni et toute sorte de fil : les variantes sont indéfinies. L'outil essentiel pour réaliser cet ouvrage reste le poinçon, car il permet de rembourrer et de refermer les trous dans la toile à beurre.

Il se réalise à la main ou à la machine indifféremment.

Le boutis est d'origine française, typique de la Provence et du Languedoc, c'est une broderie qui joue entre transparence et relief. Un boutis est composé de deux épaisseurs de baptiste matelassé à la main (laissant passer la lumière) et rembourré de coton entre les piqués (ce qui donne le relief).

On les reconnait en les plaçant à contre-jour. La lumière ne passe que le long des coutures.

Trapunto & boutis motif 1Trapunto & boutis motif 2
Haut de page.
Dernière mise à jour : 2009-05-29

Techniques expérimentées

Découvrez les fruits de nos rencontres précédentes!

Copyright © Guilde Centricoise - Tous droits réservés 2009-2018